top of page
  • Photo du rédacteuryann

Insomnie et hypervigilance : que faire pour mieux dormir ?

Dernière mise à jour : 30 avr.

Introduction : l'insomnie


Une femme qui fait une insomnie

Pour vous rendre compte de l'ampleur des dégâts, voici quelques chiffres sur l'état du sommeil en France :


Selon un rapport de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) en 2017, un tiers des Français souffrirait de troubles du sommeil. En 2020, une enquête réalisée par l'INSV a révélé que la durée moyenne du sommeil nocturne en semaine était de 6 heures et 42 minutes, ce qui peut être mortel à long terme. En effet, une privation chronique de sommeil est associée à divers problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires, des troubles de l'humeur et une altération des fonctions cognitives.


De plus, 73% des Français prétendent se réveiller au moins une fois par nuit, pour une durée d'environ 30 minutes. La même enquête a révélé que 36% des Français dorment moins que ce qu'ils estiment nécessaire, ce qui peut entraîner un cycle de fatigue continu. Environ 1 Français sur 5 souffre d'insomnie sévère, selon l'INSV, ce qui a un impact significatif sur leur qualité de vie.


Comprendre l'Insomnie pour mieux dormir :

Il existe deux types d'insomnie couramment observés : celle qui rend l'endormissement difficile et celle qui réveille fréquemment la personne pendant la nuit. La médecine considère qu'une personne est insomniaque si elle répond à ces trois critères :

  • Avoir une quantité ou une qualité de sommeil insuffisante.

  • Souffrir d'insomnie au moins trois fois par semaine pendant plus de trois mois.

  • Ne souffrir d'aucune maladie ou trouble mental provoquant des insomnies.

Une fois que les facteurs extérieurs pouvant provoquer des insomnies, tels que l'alcool, la nicotine, la caféine, la lumière, la chaleur et les médicaments, ont été éliminés, il y a une cause très souvent observée : Les soucis émotionnels et l'anxiété.


Ces troubles émotionnels peuvent être générés par une hypervigilance chronique de notre système nerveux, provoquée par la non-intégration de réflexes primitifs de défense, comme le réflexe de Moro, et le déficit d'entrées sensorielles. Les entrées sensorielles, telles que la vue, l'oreille interne, la peau et la proprioception, jouent un rôle essentiel dans la régulation de notre système nerveux.


Comment savoir si nos entrées sensorielles fonctionnent correctement ? En cas de gros déficit de nos entrées sensorielles, nous pouvons observer des symptômes tels que le vertige, un manque d'équilibre, ou une personne qui est chatouilleuse. Cependant, il est important de noter que lorsque nous ne sommes pas chatouilleux, cela ne signifie pas que nous avons un problème, mais plutôt que notre système nerveux est surchargé et ne peut pas gérer efficacement les informations venant de la peau, car il est déjà occupé à gérer d'autres systèmes.


Pour mieux comprendre le fonctionnement de nos entrées sensorielles, vous pouvez effectuer un test que vous pouvez trouver dans une vidéo. Si vous ne parvenez pas à tenir la position pendant 30 secondes, cela pourrait indiquer un dérèglement ou la présence d'un réflexe de défense qui perturbe votre système nerveux.



Le Réflexe de Moro - Qu'est-ce que c'est ?

Le réflexe de Moro, est un réflexe primitif que l'on trouve chez les nourrissons. Il se manifeste par une réponse automatique de l'enfant à un stimulus soudain, comme un bruit fort ou une sensation de chute. Lorsque le réflexe de Moro est déclenché, l'enfant étend brusquement ses bras et ses jambes, puis les ramène vers son corps.


Ce réflexe a un rôle essentiel dans le développement neurologique normal des nourrissons, mais il devrait normalement s'intégrer et disparaître à mesure que l'enfant grandit. Cependant, chez certaines personnes, en particulier chez les adultes présentant des troubles du sommeil, le réflexe de Moro peut ne pas être intégré correctement.


Le Réflexe de Moro et l'Hypervigilance :


Lorsque le réflexe de Moro persiste chez l'adulte, il peut entraîner une hypervigilance chronique. En d'autres termes, le système nerveux perçoit continuellement des menaces potentielles, ce qui provoque une réaction de "lutte ou fuite" constante. Cette hypervigilance peut rendre difficile la relaxation nécessaire pour s'endormir et maintenir un sommeil profond et réparateur.


Le réflexe de Moro non intégré peut être à l'origine de nombreux troubles du sommeil, notamment l'insomnie et les réveils fréquents pendant la nuit. Les personnes concernées peuvent se retrouver dans un état constant d'alerte, même lorsque l'environnement est calme, ce qui perturbe leur capacité à se détendre et à s'endormir paisiblement.


L'Hypervigilance et l'Insomnie :


L'hypervigilance, provoquée par les réflexes de défenses non intégré, peut également être exacerbée par un déficit d'entrées sensorielles. Si les informations provenant de nos sens, tels que la vue, l'ouïe, la peau et la proprioception, sont incorrectes ou insuffisantes, notre système nerveux peut interpréter cela comme une menace potentielle, amplifiant ainsi l'hypervigilance.


Cette hypervigilance constante, associée à l'insomnie, peut entraîner un cycle de sommeil perturbé. Les personnes concernées peuvent se retrouver dans un état de tension permanente, ce qui aggrave leurs problèmes de sommeil et peut avoir un impact négatif sur leur santé globale et leur qualité de vie.


L'Intégration du Réflexe de Moro pour mieux dormir :

un homme qui dort

Que faire pour mieux dormir ?Maintenant que nous avons exploré le lien entre l'hypervigilance, le réflexe de Moro non intégré, et l'insomnie, il est temps de discuter de la manière dont l'intégration de ce réflexe peut contribuer à améliorer la qualité du sommeil.

L'intégration du réflexe de Moro est un processus qui vise à permettre au système nerveux de reprogrammer ses réponses automatiques. En travaillant sur l'intégration de ce réflexe, il est possible de réduire l'hypervigilance et de favoriser une réponse plus calme aux stimuli externes.

Pour beaucoup de personnes souffrant d'insomnie liée au réflexe de Moro non intégré, ce processus peut apporter un soulagement significatif. Il est possible de mettre en place des exercices et des thérapies visant à réintégrer ce réflexe de manière adaptée.


Si vous ou votre enfant souffrez d’insomnie, des solutions sont disponibles :

Réflexes Archaïques Personnalisés à distance : Je vous propose une solution d'intégration personnalisée pour vos réflexes archaïques. Cette approche sur mesure vise à soulager les douleurs, améliorer le sommeil, renforcer la résilience au stress et optimiser la concentration.

Pour avoir plus d'informations sur la reprogrammation sensori-motrice en ligne vous pouvez visiter mon site :



Ou contact moi au 06 80 53 55 36 ou par e-mail reparateurphysique@gmail.com. 


Conclusion :


L'insomnie est un défi que de nombreuses personnes doivent affronter au quotidien, et ses conséquences peuvent être profondément perturbantes pour la vie quotidienne et la santé globale. Cependant, il est important de se rappeler qu'il existe des solutions et des approches innovantes pour aborder ce problème complexe.

L'intégration du réflexe de Moro peut s'avérer être une clé essentielle pour surmonter l'insomnie liée à l'hypervigilance et aux réflexes non intégrés. Comme nous l'avons exploré dans cet article, ce processus peut aider à réduire l'hypervigilance, à favoriser un sommeil plus profond et réparateur, et à restaurer un équilibre essentiel entre le corps et l'esprit.


Le sommeil de qualité est essentiel pour une vie saine et épanouissante, et il est temps de prendre des mesures pour retrouver le repos dont vous avez besoin.


Pour explorer comment l'intégration du réflexe de Moro peut vous aider à améliorer votre sommeil, votre bien-être et votre qualité de vie. Votre voyage vers un sommeil réparateur commence ici.


Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page