top of page
  • Photo du rédacteuryann

Développement, apprentissage et réflexes archaïques

Le développent des enfants peut être parasité par des réflexes archaïques, qui sont des mouvements involontaires présents chez les nouveau-nés et les nourrissons pour aider à leur survie.

Comment les réflexes archaïques affectent-ils l'apprentissage ? Les réflexes archaïques peuvent avoir un impact sur l'apprentissage de l'enfant en interférant avec leur capacité à effectuer certaines tâches ou à apprendre de nouvelles compétences. Par exemple, le réflexe de Moro (réflexe lié au stress) peut causer des problèmes de sommeil et d'anxiété, ce qui peut affecter leur capacité à se concentrer et à mémoriser. De même, le réflexe de Babinski (réflexe du pied) peut empêcher les enfants de développer une bonne coordination et une bonne posture, ce qui peut avoir un impact sur leur habileté à écrire ou à dessiner. Voici quelques exemples d’observations que l’on peut faire chez un enfant qui a des réflexes non intégrés


  1. Réflexe du cou


Les réflexes au niveau du cou vont entrainer des mouvements des bras et des jambes involontaires à chaque mouvement de la tête. Ce sont des enfants qui vont avoir du mal à se coordonner, qui vont être maladroit, car ils vont être constamment en train de bouger. Une des stratégies pour maitriser ces mouvements est de s’assoir en W par terre pour jouer.


  1. Réflexe de la langue et de la bouche


Il y a énormément de réflexes au niveau de la bouche et quand ils ne sont pas correctement intégrés, on va voir des enfants jouer avec leur langue sur des taches qui demandent de la concentration, comme écrire. Ce sont souvent des enfants qui vont avoir des problèmes de développement du palet, car la langue ne fait pas son travail. Et plus tard, ces enfants vont avoir des difficultés dans les taches de motricité fine ou des problèmes d’articulation.


  1. Réflexe du dos


Les réflexes du dos rendent bien généralement très chatouilleux. Les enfants ne vont

pas tenir en place sur la chaise car le dossier les gènes. Ils vont adopter des stratégies pour s’assoir en étant avachie ou en posant les coudes contre le dossier et pas le dos.




Tous ces réflexes vont parasiter le développement de nos enfants, mais on peut facilement les aider à reprendre le contrôle de leur corps avec des méthodes simples d’intégration des réflexes.


Si vous souhaitez en savoir plus sur l'intégration des réflexes, je vous invite à découvrir ma méthode ou à me contacter.

14 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page