top of page
  • Photo du rédacteuryann

L’histoire de José : Rupture du supra-épineux

Dernière mise à jour : 29 avr.



José est mon instructeur de karaté, c’est un vrai baroudeur des arts martiaux.

Il a pratiqué les arts martiaux vietnamien, la boxe thaïe, le karaté kyokushin, le taikiken et le kyudo. Il faisait partie de l’équipe de France de karaté kyokushin, un style de karaté full contact qui se joue sans protection et peut aller jusqu'au K.O., José est un vrai guerrier.

C’est mon instructeur depuis quelques années maintenant et depuis quelques mois il se plaint de douleurs à l’épaule… Vous l’aurez compris vu son parcours pour qu’il se plaigne c’est qu’il a vraiment mal et depuis un moment !

Pour comprendre la suite, il faut savoir que le karaté kyokushin est un style très exigeant où, quand tu es compétiteur, la douleur fait bien souvent partie de ton quotidien. A l’époque de José la préparation des compétitions était beaucoup moins basée sur des méthodes scientifiques de performance mais on garde en tête que le combat était dur donc l'entraînement devait être encore plus dur ! Ce qui explique la génération de karatéka avec des hanches en plastique… Mais cela lui a fait acquérir une relation particulière à la douleur.

C’est pour cela qu’il a laissé cette douleur s'installer se disant qu'elle passerait comme toutes les autres, jusqu’au jour où craque… une douleur aiguë lui traverse le bras jusqu’à la nuque… Impossible de bouger, impossible de dormir…

Après examens le diagnostic tombe, rupture partielle du tendon de la coiffe des rotateurs du supra épineux. Après quelques jours, le médecin décide de ne pas le faire opérer mais d’axer le travail sur de la rééducation. En parallèle je propose mes services pour de la réathlétisation et après 5 mois il commence à reprendre progressivement le karaté de façon normale sans douleur … À l'épaule blessée ! Car puisqu’il a laissé traîner la situation, la seconde épaule s'est retrouvée à compenser l’épaule lésée et a également développé une tendinite

Ici nous avons l’exemple parfait d’une douleur d’épaule due à une tendinite apparue par un manque de mobilité et non soignée qui a dégénéré en rupture dégénérative. Il sera toujours plus rapide de gérer une tendinite en début de formation même s’il faut adapter sa pratique sportive pendant quelques semaines plutôt que de faire plus de 6 mois de rééducation sans pratiquer.


Si toi aussi tu souffre de problèmes d'épaule et que tu souhaite essayer ma méthode pour t'en sortir tu trouveras plus d'informations sur la reprogrammation sensori-motrice en ligne sur mon site :



Ou contact moi au 06 80 53 55 36 ou par e-mail reparateurphysique@gmail.com. 


Posts récents

Voir tout

Komentarze


bottom of page